Bastogne Barracks

Visite World of Tanks

Ce week-end, il régnait une agitation un peu particulière sur le site de Bastogne Barracks. Le centre d’interprétation de la Deuxième Guerre mondiale avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir un groupe de visiteurs un peu particuliers. « Il s’agit de fans du jeu vidéo World of Tanks » , expliquait Didier Giorgetti, le responsable communication. « C’est la troisième fois qu’ils viennent nous rendre visite mais la première fois avec un groupe aussi important. »

World of Tanks est un jeu vidéo en ligne qui réunit dans des parties multi-joueurs des adeptes du monde entier lors de batailles de chars. La journée à Bastogne était organisée par Wargaming, le créateur de jeux vidéo à qui l’ont doit notamment World of Tanks.

« Ce jeu s’efforce de garder une certaine réalité historique », commentait Alexandre Arazaki, Community Manager francophone pour Wargaming. « Il y a plus de 400 chars dans le jeu. La plupart ont existé, les autres sont des projets qui n’ont pas abouti sur le marché. »

Pour l’occasion, les responsables de Bastogne Barracks avaient sorti plusieurs chars avec lesquels ils ont proposé des démonstrations pour ce public de passionnés. « Sortir des chars, c’est un peu exceptionnel », avouait Didier Giorgetti. « Ils étaient très contents et se sont montrés très intéressés. Ils étaient heureux de voir rouler les chars avec lesquels ils jouent sur leurs écrans. Nous avons aussi été agréablement surpris de l’intérêt qu’ils ont eu pour la partie muséale de Bastogne Barracks. Ils ont également montré beaucoup d’intérêt pour notre centre de restauration de véhicules. »

La communauté World of Tanks représente des millions de joueurs dans le monde. La page Facebook, rien que pour les joueurs francophones, totalise plus de 1.700.000 like.

« Notre boulot, c’est de gérer toute cette communauté« , poursuivait le Parisien Alexandre Arazaki. « Nous gérons les réseaux sociaux, les forums et nous organisons également des événements comme cette journée à Bastogne. »

La dernière Heure 11/10/2016

EnglishFrenchDutch